Un aperçu de l’Oligurie

L’oligurie se produit lorsque le débit urinaire est plus faible que prévu. Elle est généralement le résultat d’une déshydratation, d’un blocage ou de la prise de médicaments. La plupart du temps, l’oligurie peut être traitée à domicile, mais dans certains cas, elle peut être le symptôme d’un état médical grave qui nécessite des tests et un traitement supplémentaires. L’oligurie est différente de l’anurie, qui est l’arrêt complet du débit urinaire.

Symptômes

Le principal symptôme de l’oligurie est la production d’une quantité d’urine inférieure à la normale. Selon la cause de cette diminution, les personnes peuvent également ressentir d’autres symptômes. Les principaux signes et symptômes de l’oligurie sont les suivants :1

Uriner moins fréquemment et/ou produire une quantité d’urine inférieure à la normale.
L’urine a une couleur plus foncée que la normale.

Causes

Un certain nombre de facteurs peuvent provoquer l’oligurie, notamment la déshydratation, les blocages et les médicaments.2

Déshydratation

La cause la plus fréquente de l’oligurie est la déshydratation. La déshydratation se produit lorsque votre corps n’a pas assez d’eau ou de liquides – généralement parce qu’il en perd plus qu’il n’en absorbe. Cela peut se produire lorsque vous transpirez beaucoup par une journée chaude ou que vous avez un problème d’estomac qui provoque des diarrhées ou des vomissements.

Blocage

Une diminution du débit urinaire peut également se produire lorsque quelque chose bloque physiquement l’appareil urinaire (comme une prostate élargie ou des calculs rénaux), limitant le flux d’urine. Ces blocages peuvent se produire n’importe où le long des voies urinaires, y compris les reins et la vessie, et sont plus fréquents chez les adultes que chez les enfants.

Médicaments

Certains médicaments peuvent affecter la capacité de l’organisme à produire ou à libérer de l’urine. Les médicaments qui peuvent affecter la production d’urine sont les suivants3

Les anticholinergiques : utilisés pour bloquer les mouvements musculaires involontaires et d’autres fonctions corporelles. Les anticholinergiques sont utilisés pour traiter diverses maladies, telles que la maladie de Parkinson et les troubles gastro-intestinaux.
Anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) : Médicaments utilisés pour réduire les gonflements ou soulager la douleur. L’ibuprofène et l’aspirine en sont des exemples.
Diurétiques : Substances qui incitent l’organisme à produire et à libérer davantage d’urine. Lorsqu’ils sont utilisés en excès ou trop longtemps, les diurétiques peuvent entraîner une déshydratation ou des lésions rénales (ou d’autres problèmes de santé), ce qui se traduit par une diminution de la production d’urine.
Antibiotiques : L’utilisation de certains antibiotiques (comme la ciprofloxacine et la pénicilline) peut nuire aux reins, et cela peut affecter la production d’urine. Ce phénomène est plus fréquent chez les jeunes enfants ou chez les personnes souffrant de problèmes de santé chroniques.